Composteur : 2 tutoriels pour le fabriquer soi-même

Faire son propre compost permet de réduire la part de déchet organique dans nos poubelles, soit près de 30% du volume des ordures ménagères, tout en réalisant un engrais naturel exceptionnel. Si vous aimez le jardinage, que vous ne cultivez votre potager ou que vous avez de nombreuses plantes à la maison, alors le composteur est fait pour vous.

Un engrais naturel, fertilisant, composé de …

Le compost est ce qu’il reste des matières organiques qui se décomposent à l’air libre, au contact des micro-organismes et des insectes vivants dans le sol. C’est donc au départ toutes les matières organiques qu’on trouve chez soi.

Dans le jardin, ce sera souvent le gazon tondu, les feuilles et les branches de la taille des haies ou des arbustes, ou encore quelques feuilles sèches qu’on balaie en automne.

Dans la cuisine, ce sera plutôt les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’oeufs, le marc de café, les filtres en papier, les restes alimentaires (hors viandes et poissons).

A terme, le compost est comparable à l’humus que l’on trouve dans les forêts. D’ailleurs, lorsqu’il est à maturité, le compost a la même odeur de sous-bois.

Les 3 principaux avantages à la réalisation de votre compost sont les suivantes :

Un bon compost va améliorer la qualité de votre sol et de sa terre. Son apport nutritif va permettre à toutes vos plantes de s’épanouir plus facilement. Vous aurez donc un plus beau jardin et un potager avec un rendement plus important.

Le compost est complètement écologique, et il vous aide à réduire le volume de vos ordures ménagères de 30 %.

Enfin, il est gratuit ! Vous le produisez avec les déchets du jardin et de la maison, et vous faites donc des économies en matière de terreau et d’engrais.

Les déchets compostables

On trouve deux types de déchets, les déchets verts ou déchets humides, et les déchets bruns ou déchets secs.

Les déchets humides : Il s’agit de la taille du gazon ou de la haie, ainsi que des mauvaises herbes. On y ajoutera les déchets de cuisine que sont les épluchures de fruits et de légumes, les légumes, le pain, les pâtes, le riz, mais aussi le marc de café, les sachets de thé ou les gâteaux trop secs, etc.

Les déchets secs : Ce sont les feuilles des arbres ou les brindilles sèches, les fleurs fanées, les mouchoirs, la paille, le journal en papier, le carton marron sans couleur.

Les déchets à ne pas mettre dans le compost

Évidemment, on ne compostera pas les matières non-organiques, comme le verre, le métal ou encore le plastique. La viande, le poisson ou les excréments de vos animaux de compagnie, ne doivent pas être placé dans le composteur pour éviter les mauvaises odeurs, qui pourraient en plus attirer d’autres animaux. Enfin, quelques plantes malades ne doivent pas être ajouté, ainsi que des mauvaises herbes envahissantes qui peuvent envahir l’intérieur du compost.

TUTORIEL : Fabriquer son propre composteur en bois

Matériel : 

  • 4 palettes en bois
  • 4 piquets ou poteaux en bois, d’au moins 5 cm de largeur, si possible un peu plus, la hauteur doit être légèrement supérieure à la largeur d’une
    palette.
  • Des clous et un marteau
  • Un grillage à fines mailles
  • Une scie
Les étapes de fabrication
  • Commencez par bêcher le sol. Votre composteur doit être posé sur un sol totalement nu, et en le bêchant, vous allez permettre la prolifération de micro-organismes, qui seront indispensables lors de la décomposition des matières organiques.
  • Creusez quatre trous pour former un carré. Ils seront espacés les uns des autres de la longueur d’une palette.
  • Placez les piquets dans les trous et rebouchez autour pour qu’ils tiennent le mieux possible.
  • Venez ensuite clouer les palettes contre les piquets, sur les 4 côtés.
  • D’un côté, vous pouvez scier les planches du bas d’une palette, pour faire une ouverture qui vous permettra de récupérer facilement un compost arrivé à maturité.
  • Enfin, à l’intérieur du composteur, vous viendrez poser le grillage, qui permettra de retenir efficacement la matière. Vous le découperez simplement au niveau de l’ouverture du bas.
Et ensuite ?

Votre composteur est maintenant prêt à recevoir les premières matières organiques compostables. Débutez par quelques branches et brindilles sur le sol. Cela va faciliter le drainage pour mieux aérer le sol.

Pour obtenir un compost de qualité, il est nécessaire d’alterner les apports entre déchets humides et déchets secs. Il faudra ensuite patienter entre 6 et 18 mois pour avoir un compost parfait !

TUTORIEL : Fabriquer son composteur lorsqu’on est un novice en matière de bricolage

Pour ceux que la fabrication d’un composteur en bois effraie, il existe une alternative plus facile qui s’adapte à tous les jardins : la version poubelle en métal.

Pour l’utiliser comme composteur, il vous suffira de percer quelques trous sur toute la surface de la poubelle, aussi bien sur les côtés qu’en dessous.

Il n’y a rien de plus à faire. Vous pourrez alors jeter vos déchets organiques à l’intérieur, et refermer le couvercle pour laisser la décomposition s’effectuer.

Partager

360 Avenue Pierre et Marie Curie
BP  n°5
30301 BEAUCAIRE PDC 1

Tél. : 04 66 59 06 51
contact@sudrhone.fr

FORMULAIRE DE CONTACT