Mon épiphanie Zéro Déchet (ou presque)

L’Épiphanie est l’occasion de manger de délicieuses galettes des Rois. C’est aussi le moment de sauter le pas et d’opter pour une version zéro déchet. Que vous optiez pour une galette des Rois achetée dans une boulangerie ou que vous la prépariez maison, voici nos conseils pour y parvenir.

🎶 J’aime la galette, savez-vous comment ? Quand elle est bien faite et sans déchet dedans 🎶

La galette des Rois zéro déchet chez le boulanger-pâtissier

Vous aimez vous faire plaisir et acheter votre galette toute prête chez votre artisan boulanger-pâtissier. Il faut dire qu’il s’agit souvent d’une valeur sûre. Mais voilà, la galette est souvent vendue dans un sac en papier, voire dans une boîte en carton pour la protéger des chocs.

De deux choses l’une, soit vous conservez l’emballage pour le réutiliser lors de vos prochains achats chez votre boulanger (mais ce ne sera pas vraiment du zéro déchet), ou bien vous refusez l’emballage proposé et apportez le vôtre.

Dans quoi puis-je emporter ma galette des Rois zéro déchet ?

C’est très simple : rendez-vous chez votre artisan avec un plat, une plaque de cuisson ou un plat à tarte. Dites-lui simplement que vous souhaitez acheter votre galette sans emballage et tendez-lui le vôtre. Il sera sûrement très surpris, mais il ne refusera pas de vous la vendre. Et de fil en aiguille, il réalisera qu’il peut faire quelques économies en évitant d’acheter des emballages, s’il propose à ses clients de venir avec leurs propres contenants. Avec un peu de chance, vous donnerez aussi l’exemple aux autres clients derrière vous.

Vous pouvez préparer un tissu imbibé de cire d’abeille pour protéger votre galette des microbes ou de l’air ambiant le temps du transport. Cliquez ici pour découvrir notre tutoriel éco-logique pour réaliser votre « bee-wrap »

Je décide de faire ma galette des Rois zéro déchet à la maison

Contrairement aux idées reçues, réaliser une galette des roi est assez simple. Cela demande simplement un peu d’huile de coude et du temps.
Réaliser sa propre galette des Rois, c’est en premier lieu l’assurance de faire une recette personnelle, en sachant ce que l’on met dedans et en ajustant les ingrédients en fonction de ses goûts. Si vous faites attention à votre ligne, vous pouvez diminuer le beurre et le sucre. Si vous êtes végan, vous pouvez préparer une pâte feuilletée sans beurre et une frangipane sans œuf ni beurre. Si vous aimez les goûts un peu originaux, toutes les fantaisies sont permises.

Ensuite, en faisant vous-même votre galette, inévitablement, vous réduisez les déchets puisque vous n’utilisez que des matières premières (achetées en vrac, bien sûr). Cela n’est valable que si vous faites votre propre pâte feuilletée (nous vous donnons la recette plus bas) Si vous avez malgré tout quelques réticences, sachez qu’il existe des alternatives pour une pâte toute prête zéro déchet.

Et si je préfère les couronnes des Rois ?

Le mode opératoire est le même si vous l’achetez chez un boulanger. Mais si vous souhaitez la faire vous-même, vous trouverez facilement une recette sur le net et vous mettre à vos fourneaux.

Attention, la couronne des Rois demande plus de temps du fait de la pâte levée. Vous pouvez utiliser des fruits confits si le cœur vous en dit, mais veillez à éviter d’acheter les boîtes en plastique toutes prêtes. Certains magasins bio ou épiceries de vrac en proposent de délicieux sans emballage et en vrac. Et vous pouvez facilement varier les goûts en utilisant des fraises, du gingembre, des cranberries ou tout autre fruit confit. Pour la fleur d’oranger, omniprésente dans la recette de la couronne des Rois, achetez plutôt un flacon en verre. Même si celui-ci représente un déchet, il est recyclable (du moins, bien mieux que le plastique).

Vous êtes prêt à réaliser votre propre galette des rois ? Voici une recette à la fois facile, bon marché et éco-responsable.

Pour les deux pâtes feuilletées :
– 250g de farine
– 180g de beurre mou
– 125ml d’eau
– 1 cuillère à café de sel


La pâte feuilletée c’est compliqué à faire … et en plus je n’ai pas le temps.

Pour faire vite et bien, la tentation de la pâte feuilletées « prête à l’emploi » est grande. Mais dans ce cas-là, forcément votre pâte sera emballée…
Vous ne vous sentez pas à l’aise à l’idée de réaliser votre pâte feuilletée vous-même ? Une solution consiste à vous rendre chez votre boulanger avec un contenant et de lui demander de vous fournir de la pâte feuilletée artisanale, elle aussi, prête à étaler.


Pour la frangipane :
– 100g de poudre d’amande
– 100g de sucre
– 100g de beurre
– 2 œufs (du poulailler si possible !)


Et si je veux une galette plus légère que les galettes traditionnelles ?

En remplaçant le beurre de la frangipane par de la compote de pommes, cela apporte une note de fraîcheur sans masquer le goût de la frangipane.
Exemple : mélanger ensemble 160g de poudre d’amandes et 100g de sucre brun, ajouter 2 oeufs puis 100g de compote de pommes. Et voilà un appareil à galette qu’il ne reste plus qu’à le verser sur une pâte feuilletée et le recouvrir d’une autre, faire de jolis dessins et mettre à cuire 25mn à 200°C. Je peux aussi décider de simplement placer de la compote entre mes deux couches de pâte feuilletée, c’est d’ailleurs une version régulièrement proposée par les boulangers.


Pour la couronne :

Fabriquer sa couronne réutilisable c’est possible sans avoir de grands talents de couturière. Il y a plein d’idées pour la réaliser en tissu, en feutrine, mâché, en “fil chenille”, en carton ou en papier mâché …

 

 

 

Pour la fève :

Avant les fèves en faïence auxquelles nous sommes habitués, on avait coutume d’insérer une vraie fève dans la galette. Ce grain de haricot est économique et comestible ! Et voilà une fève à l’ancienne, la fève, la vraie.

Il est également possible de réaliser une fève durable personnalisée :
-en optant pour la pâte à sel blanche, brune (en la mélangeant avec de la cannelle par exemple), ou colorée avec des colorants alimentaires,
– en choisissant un beau galet nettoyé/bouilli
– ou en partant sur tout autre support qui vous inspire, tant qu’il est possible de le nettoyer et qu’il supporte la chaleur du four.

C’est parti pour la recette !

Pâte feuilletée :
– Faites refroidir tous les ingrédients. Tamisez la farine et le sel dans une jatte bien froide, ajoutez les dés de beurre et l’eau glacée. Utilisez une paire de ciseaux pour émietter le mélange.
– Formez une boule de pâte compacte, enveloppez-la dans du film alimentaire et réservez-la au réfrigérateur pendant 30 min.
– Étalez la pâte au rouleau en un rectangle, sur un plan de travail fariné. Pliez-la en trois, en portefeuille, puis marquez les plis avec le rouleau et réservez au réfrigérateur encore 20 min.
– Donnez un quart de tour au pâton, étalez-le à nouveau de façon à lui donner les mêmes dimensions, et répétez les opérations de l’étape 3 (y compris le repos au réfrigérateur) ; procédez ainsi quatre fois en tout.
– Votre pâte est prête à être étalée une dernière fois, sur l’épaisseur souhaitée.

Galette :
– Placer une pâte feuilletée dans un moule à tarte, piquer la pâte avec une fourchette.
– Dans un saladier, mélanger la poudre d’amandes, le sucre, les 2 oeufs et le beurre mou.
– Placer la pâte obtenue dans le moule à tarte et y cacher la fève.
– Recouvrir avec la 2ème pâte feuilletée, en collant bien les bords.
– Faire des dessins sur le couvercle et badigeonner avec le jaune d’oeuf.
– Enfourner pendant 20 à 30 min à 200°C (thermostat 6-7); vérifier régulièrement la cuisson !

Tags
Partager

360 Avenue Pierre et Marie Curie
BP  n°5
30301 BEAUCAIRE PDC 1

Tél. : 04 66 59 06 51
contact@sudrhone.fr

FORMULAIRE DE CONTACT