Comprendre la pollution numérique

La pollution numérique désigne la pollution engendrée par toutes les nouvelles technologies. Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), les émissions de CO₂ de ce secteur sont dues pour moitié à la fabrication de nos équipements informatiques (ordinateurs, smartphones, tablettes, etc.)et pour moitié au fonctionnement d’internet (transport et stockage des données, fabrication et maintenance de l’infrastructure du réseau).

S’il est facile de comprendre que toutes les étapes de vie d’un objet génèrent des émissions de CO2, il est bien plus complexe d’intégrer l’idée que le  fonctionnement d’internet pollue tout autant !

La pollution engendrée par Internet

Internet n’est pas si immatériel. Il est en effet la somme de nombreux équipements informatiques (ordinateurs, câbles, antennes, etc.) qui stockent des données (vidéos, photos, emails, pages web, etc.) et permettent de les transférer vers nos appareils personnels. Toutes ces technologies numériques doivent être fabriquées et alimentées, générant un coût énergétique important.

Selon l’ADEME, le secteur informatique est responsable aujourd’hui de 4 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, et la forte augmentation des usages laisse présager un doublement de cette empreinte carbone d’ici 2025. Ceci en raison de l’augmentation exponentielle du nombre d’utilisateurs à l’échelle mondiale et de notre consommation personnelle de données.

Le streaming vidéo représente 60 % des flux de données sur internet, en raison du poids des fichiers vidéo.

Comment réduire notre pollution numérique ?
  • Allonger la durée de vie des équipements informatiques
  • Attention aux vidéos en ligne !

💡 Préférez le téléchargement au streaming vidéo lorsque c’est possible. Pour écouter de la musique, privilégiez la musique téléchargée ou éventuellement les plateformes de streaming audio, plutôt que de regarder un clip sur une plateforme de streaming.

  • Préférez le WIFI au réseau 4G/3G. La 4G consomme 23 fois plus d’énergie (et donc émet d’autant plus de gaz à effet de serre) que le WIFI.
  • Visionnez les films en basse définition (ex : une résolution de 360 p pour un écran d’ordinateur de 13 pouces). Cela permet d’économiser de la bande passante, et donc de l’énergie.
  • Bloquez la lecture automatique sur les réseaux sociaux.
Si vous faites déjà tout cela contre la pollution numérique…
  • Refusez les “objets connectés”. Ces objets, eux-aussi, ont un coût écologique élevé. Ils font aussi peser des risques importants sur votre vie privée.
  • Éteignez votre box internet la nuit et durant vos absences. Ces appareils consomment beaucoup d’électricité, même lorsque vous n’êtes pas en train d’utiliser internet. Leur consommation annuelle se situe entre 150 et 300 kWh, soit autant qu’un grand réfrigérateur !
  • Faites régulièrement le ménage dans vos emails, en priorité ceux contenant des pièces-jointes, pour éviter tout stockage inutile dans des centres de données. Cleanfox est un outil qui vous accompagne dans ce tri, et vous propose de vous désinscrire des newsletters que vous ne lisez plus. Évitez également d’envoyer des pièces-jointes lourdes à de nombreux destinataires
  • Ne stockez que le strict nécessaire sur le cloud, et désactivez la synchronisation avec votre smartphone. Contrairement aux apparences, vos données ne sont pas stockées sur un “nuage” (le fameux cloud), mais dans des data centers, ces centres informatiques énergivores.
Partager

360 Avenue Pierre et Marie Curie
BP  n°5
30301 BEAUCAIRE PDC 1

Tél. : 04 66 59 06 51
contact@sudrhone.fr

FORMULAIRE DE CONTACT