Les erreurs de tri c’est fini !

Depuis 2016, sur le territoire de Sud Rhône Environnement, la poubelle jaune (sac/bac et colonne) accueille vos emballages en plastique, carton et métal. Absolument tous les emballages du quotidien : carton de céréales, boîtes d’œufs, boites de conserve, canettes en aluminium, bouteilles d’eau, flacons de gel douche, film plastique « blister », capsules de café rigide, opercules et pots de yaourt … quand on dit tous les emballages, c’est vraiment tous !

Astuce : un emballage, c’est ce que l’on n’achète pas !

Nous achetons de l’eau … pas de bouteille en plastique

Nous achetons des chaussures … pas le carton

Nous achetons du café … pas la capsule etc …

 

Pourtant, les erreurs de tri ont la vie dure. En 2021, 39% du contenu de la poubelle jaune n’est pas conforme aux consignes de tri.

Dans certains cas, les erreurs partent d’un bon sentiment (jouets en plastique, papiers…), mais la plupart du temps, il s’agit tout simplement d’incivilités (couches sales, déchets alimentaires en décomposition…). Les erreurs de tri sont diverses et peuvent aller de l’appareil électroménager (recyclable en déchèterie) jusqu’aux cadavres d’animaux en passant par des seringues usagées ou des tessons de bouteilles.

 

Ces incivilités ont un triple impact :

  • Environnemental : on prive ces déchets d’une potentielle nouvelle vie
  • Financier : chaque erreur de tri a un cout important pour la collectivité
  • Humain : des hommes et des femmes œuvrent dans les centres de tri pour valoriser le maximum de nos déchets. Respecter les consignes de tri, c’est les respecter eux aussi.

 

ERREUR DE TRI N°1 : Les restes de repas

  • Les restes de repas et tous les autres déchets biodégradables n’ont rien à faire dans la poubelle jaune. Leur place est avant tout au composteur ou au lombricomposteur. En se dégradant, les matières issues du vivant, formeront un fertilisant bon pour vos sols et vos plantes. A défaut de moyen de compostage, ces déchets doivent etre déposés dans la poubelle noire.

BON A SAVOIR : le compostage est un moyen de réduire de 30% le volume de la poubelle noire ! 30% de corvée « sortir la poubelle » en moins ! C’est aussi un formidable moyen d’obtenir gratuitement un fertilisant pour le jardin et le potager

ERREUR DE TRI N°2 : le verre

  • Le verre possède sa propre filière de recyclage depuis 1974 en France. C’est l’une des deux matières avec le métal qui se recycle à 100% et à l’infini. Il est donc à déposer uniquement dans les colonnes vertes dédiées.

BON A SAVOIR : le pèse lourd dans nos ordures ménagères. En 2021, encore 6% du volume de nos ordures ménagères sont composés de verre. Un surcoût de traitement de près de 300 000€/an auxquels viennent s’ajouter 50 000€ dues à la perte de soutien financier des éco-organismes. Une addition des plus salée pour un geste raté.

ERREUR DE TRI N°3 : les seringues, aiguilles et lancettes

  • Les patients en auto-traitement bénéficient depuis 2014 d’une collecte entièrement gratuite financée par les producteurs de médicaments et de dispositifs médicaux dans le cadre d’un protocole de « Responsabilité Elargie des Producteurs » (REP).
  • Lors de la délivrance des aiguilles et des médicaments injectables, les pharmaciens remettent gratuitement aux patients en auto-traitement une petite boîte sécurisée jaune à couvercle vert pour entreposer chez eux leurs déchets perforants.
  • Ces boîtes doivent être ramenées par les patients dans le réseau de points de collecte déployé par l’éco-organisme agréé DASTRI
  • Les déchets sont ensuite triés puis incinérés ou prétraités par des appareils de désinfection (on parle de banalisation des déchets) afin d’être ensuite éliminés par la filière des déchets ménagers.

BON A SAVOIR : les seringues, aiguilles et lancettes sont potentiellement contaminées, sur le tapis de tri, les agents peuvent ainsi se blesser et être à leurs tours contaminés. Car malgré l’épaisseur de leurs gants de protection, les agents de tri sont régulièrement exposés à des piqûres par seringues usagées. Ils sont ensuite contraints à un protocole sanitaire précis avec de nombreux tests durant plusieurs mois.  

 

ERREUR DE TRI N°4 : les objets électriques

  • Les appareils électriques et électroniques font l’objet d’une filière de traitement spécifique entièrement prise en charge par l’éco-organisme Ecosystem. Cet éco-organisme assure à la fois la collecte, le traitement et le recyclage de ces déchets.
  • Certains appareils comme les réfrigérateurs contiennent des gaz polluants qui, mal déconditionnés peuvent être très polluants pour l’environnement et dangereux pour l’homme.

ERREUR DE TRI N°4 : les protections hygiéniques

  • Les protections hygiéniques et plus généralement les produits d’hygiène à usage unique ne sont pas des emballages recyclages et n’ont de fait, rien à faire dans la poubelle jaune. Leur présence nuit à la qualité du tri du reste des emballages en carton, plastique et métal en les souillant. Cela peut conduire à l’exclusion d’une partie des emballages avec à la clé un surcoût pour la collectivité.
  • Les produits d’hygiènes à usage unique souillés doivent être déposés dans les ordures ménagères uniquement.

BON A SAVOIR : Ces produits d’hygiène peuvent facilement être remplacés par des alternatives réutilisables : mouchoirs en tissu, couches et protections périodiques lavables, cotons démaquillants lavables ou encore oriculi pour remplacer les coton-tige.

ERREUR DE TRI N°5 : les vêtements

Les vêtements et plus généralement les textiles possèdent leur propre filière de valorisation et sont à déposer dans les bornes d’apport volontaire blanche. A l’intérieur, vous pouvez y déposer : tous les textiles, qu’ils soient en bon état, usés ou abîmés :

  • vêtements, sous-vêtements, chaussettes ;
  • chaussures par paire ;
  • maroquinerie ;
  • linge de maison (rideaux, couvertures, draps, chiffons…).

Ces derniers doivent être déposés propres, secs et dans des sacs fermés (hors cabas). Pensez-y : ne rien déposer par temps de pluie ou au pied de la borne pour éviter que les textiles déposés ne s’humidifient.

BON A SAVOIR : les coussins, oreillers et couettes doivent être déposés à la déchèterie dans la benne des meubles.

« Moi mes textiles usagés, je les dépose dans mes ordures ménagères ou la poubelle jaune »

Ce geste, malheureusement encore courant, ne permet pas de recycler vos vieux vêtements qui, à défaut d’avoir été déposé dans la borne spécifique, sera purement et simplement enfouies avec le reste de vos ordures ménagères.

ERREUR DE TRI N°6 : les cadavres d’animaux

Les cadavres d’animaux de toute sorte défilent sur la chaîne de tri. Une erreur qui relève de l’incivilité pure et dure. Ce sont ainsi des cadavres de chien, chat, poulet mais aussi d’animaux sauvages comme des sangliers, chevreuils qui sont régulièrement écartés manuellement par les agents de tri.

Si vous trouvez un animal mort sur la voie publique, vous pouvez en demander l’enlèvement à votre mairie. Les informations permettant de contacter les services chargés de l’équarrissage doivent d’ailleurs y être affichés.

S’il s’agit de votre animal de compagnie, vous pouvez confier la dépouille de votre animal à un vétérinaire pour qu’il se charge de le faire incinérer par un crématorium animalier.

Tags
Partager

CONTACTEZ-NOUS

360 Avenue Pierre et Marie Curie
BP  n°5
30301 BEAUCAIRE PDC 1

Tél. : 04 66 59 06 51
contact@sudrhone.fr